Conseils de pro

 

Il n’y a jamais de mauvais moment pour éliminer le sel, le calcium, la boue, la poussière et les débris qui se sont accumulés sinon sur la carrosserie.

Du moins dans les puits de roue ou sous les pare-chocs, mais le printemps est un bon moment pour y porter une attention sérieuse. Pour les véhicules un peu plus âgés, protéger la peinture avec une cire, ou même en procédant à un polissage un peu plus approfondi, leur redonnera non seulement le lustre qu’ils méritent, mais accroîtra aussi leur durabilité et aura un effet positif, à terme, sur la valeur de revente du véhicule

Pas besoin de rappeler aux automobilistes québécois que le printemps est un bon moment pour ranger les pneus d’hiver.

C’est évidemment l’occasion de jeter un coup d’œil aux plaquettes de frein et à d’autres composants cachés derrière eux.

En installant les nouveaux pneus, il est aussi suggéré d’en vérifier la pression (chose qu’on devrait faire sur une base mensuelle de toute façon), puisqu’une bonne pression peut améliorer le comportement et la consommation du véhicule.

À ce chapitre, désinstaller le support de toit n’est pas une mauvaise idée non plus, car la résistance au vent de cet accessoire a elle aussi un effet notoire sur la consommation de carburant.

Si vous songez à acheter un véhicule d’occasion, l’Office de la protection du consommateur (OPC) recommande chaudement de demander si l’actuel propriétaire a encore les reçus témoignant de son entretien adéquat.

Naturellement, ce conseil peut être pris à l’envers : profitez du grand ménage printanier du coffre à gants pour récupérer les reçus de l’entretien et des réparations et les ranger à un endroit approprié.

Vous serez heureux d’avoir fait ça lors de l’éventuelle mise en vente de votre automobile. Si vous ne pensez pas vendre «car vous préférez remettre votre voiture au concessionnaire à la fin d’une location» ne prenez pas de risque. Qui sait si, dans trois ou quatre ans, il ne sera pas plus avantageux de la racheter puis de la revendre vous-même ?

Relever les essuie-glaces l’hiver pour éviter qu’ils ne se coincent dans le givre ou sous une éventuelle bordée de neige est déconseillé.
De même, conserver ses essuie-glaces été comme hiver n’est pas une bonne idée non plus, la durée de vie anticipée de ces accessoires étant de quatre à six mois, même l’été.
Certains garagistes suggèrent de porter attention à la durée de vie des bras d’essuie-glace, qui soutiennent les lames.
Normalement, elle est de trois à quatre ans, mais peut varier, selon l’efficacité de leur ressort, la présence de rouille, etc.

La batterie de votre voiture joue un rôle primordial afin de mettre votre moteur en marche. En fait, c’est elle qui fournit la puissance initiale au démarreur afin de s’enclencher et de démarrer le moteur. L’hiver, plus le mercure descend bas sous le point de congélation, plus la demande énergétique pour démarrer le moteur est élevée. Voilà pourquoi il est primordial d’avoir une batterie en excellente condition afin de vous assurer d’être prêt à affronter les froids matins du mois de janvier

L’automne est aussi la saison idéale pour entretenir sa voiture, notamment en appliquant un antirouille. Fini le temps ou ce produit laissait une mare d’huile dans la cour. On trouve aujourd’hui d’excellents antirouilles, parfait pour préserver la belle apparence de votre voiture… et sa valeur de revente.

En vous assurant une bonne visibilité en tout temps, ces deux bandes de caoutchouc peuvent vous sauver la vie, surtout par temps de glace et de sloche. N’oubliez pas non plus de remplir le réservoir de lave-glace avec un liquide capable de résister à des températures de -40c.

La saison estivale arrive à grands pas, préparez-vous ! Voici trois questions d’esthétique automobile auxquelles les professionnels de PIÈCES D’AUTO MB7 inc. se feront plaisir de répondre.

1. Pourquoi le cirage est-il si important ?
• Prévenir la décoloration causée par le soleil
• Protéger des contaminants contenus dans les pluies acides
• Réparer les égratignures de surface.

2. Comment faire un bon traitement de peinture ?
• Réparer 80 à 90% des égratignures de surface
• Redonner le lustre original
• Protéger la peinture. Un traitement de protection peut être efficace durant un an.

3. Comment faire soi-même un bon cirage de véhicule ?
• Utiliser des produits qui vont prolonger le traitement qui a été fait au départ par un spécialiste.
• Le cirage devrait être fait au minimum deux fois par année. Idéalement chaque saison.
• Évaluer le besoin : prendre un sac de plastique (sac à pain par exemple) et [...]

La vérification des composantes de vos freins est primordiale à chaque changement d’huile. N’attendez pas de percevoir des signes d’inefficacité pour faire vérifier votre voiture par un spécialiste.

Parfois, lors de ces vérifications, un nettoyage s’impose. Il permet :

• D’enlever la rouille sur le contour extérieur du disque • D’enlever la poussière de freins • D’égaliser et de rendre vos plaquettes plus abrasives grâce à un sablage • De polir la surface du disque où le freinage se produit grâce à un sablage

La lubrification des composantes est un autre procédé qui optimise le système de freinage.

Deux endroits spécifiques nécessitent qu’on les enduise de graisse (qui n’attaque pas les chouchous) ou antigrippant :

• Les parties métalliques autour de la plaquette et ses points d’ancrage avec l’étrier • Les supports de l’étrier

Parfois, sur les freins à tambours, un ajustement des sabots améliore grandement leur efficacité.

Ce qu’il faut savoir
L’entretien des [...]

Il faut dire qu’il n’est pas toujours évident pour un automobiliste  de détecter un problème au niveau des pièces de sa suspension seulement en évaluant le comportement de sa voiture sur la route. Parfois, une inspection mécanique plus approfondie est de mise.

Voici donc trois symptômes qui pourraient vous mettre la puce à l’oreille d’une anomalie au niveau de vos amortisseurs.

Votre véhicule est moins stable sur la route ?

Les amortisseurs ont été créés à la base pour assurer une stabilité accrue du véhicule et augmenter le confort de ses occupants. Il faut savoir que la plupart des véhicules sont munis de quatre amortisseurs, logés dans les arches de roue intérieures.

Leur but premier est d’assurer un bon contact entre la voiture et la route, peu importe l’état de la chaussée. Dans la plupart des cas, si vous êtes au volant d’une voiture dont un ou [...]

Back to top